Foire : tout ce que vous devez savoir sur FIAC-PMExchange

La Foire internationale des affaires et du commerce  (FIAC), qui s’est associé à  la foire des Petites et moyennes entreprises connue sous l’appellation PMExchange – ce qui a donné Fiac-PMExchange, aura lieu à Douala du 4 mars au 19 avril 2020 à Douala. Le site de l’évènement s’étend sur 3,5 hectares, un espace suffisant qui devra accueillir plus de 500 participants.

Comment se finance cette rencontre économique ? Le  gouvernement, explique Luc Magloire Mbarga Atangana ministre du Commerce (Mincommerce), apporte un appui financier de 15 %. Le sponsoring permet de collecter 15 % et les exposants qui prennent part à cette saga permettent à l’équipe à Pierre Zumbach, Président de la Fondation internationale Inter Progress, de récolter 70 % des contributions auprès des exposants. La  « foire internationale des affaires et du commerce de Douala est une initiative impulsée par le président de la République Paul Biya, avec comme mandataire la Fondation internationale Interprogress, et le salon PMExchange, une initiative privée, promue par les Entreprises du Cameroun (Ecam) », confie  le Mincommerce.

Pour lui, la tenue de cette foire n’est pas liée à la recherche du gain de la part du gouvernement ainsi que des partenaires intervenant dans cette rencontre. « Il s’agit de la mission du gouvernement, faire la promotion de l’économie locale », appuie-t-il. C’est pour quoi, ajoute Pierre Zumbach, l’accès aux stands est flexible, à la hauteur de toutes les bourses.  « Cette initiative, dans un environnement économique et événementiel qui est le nôtre, rentre en effet en droite ligne de la politique des grandes opportunités prescrite par le chef de l’Etat Paul Biya, dans une ambition affirmée de faciliter le déploiement des entreprises, à la rencontre des consommateurs, et, partant, de stimuler la production nationale et le riche potentiel de notre pays à l’aune de  l’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) », se réjouit le Mincommerce.

Emile Emmanuel Nkoa

Partager

Read Previous

Rentabilité : les ports du Cameroun enregistrent un chiffre d’affaires de 53 milliards en 2019

Read Next

Performances : les bons points de la Régie du Terminal à Conteneurs

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *