Engagement électoral : les 10 grands projets de Job Théophile Kwapnang

Une fois réélu, le maire sortant en lice s’engage à retrousser les manches pour  offrir à sa population de Douala 3e ce qu’elle mérite de mieux.

Le mandat 2013/2019 n’aura pas été parsemé de moments de repos. Idem pour celui qui pointe à l’horizon, après le choix du peuple camerounais de la commune d’arrondissement de Douala 3e  au soir du 9 février 2020. Car dans le viseur, le plan d’action est déjà bien défini. Et l’économie et ses différents démembrements occupent une place de choix.  

1-Les routes. A ce sujet, un accord a déjà été signé avec un partenaire étranger à Toulon- en France- avec lui, Job Théophile Kwapnang va moderniser les 108 quartiers  de commune en y construisant des routes en pavés de nouvelle génération. Ce qui est, selon certains ingénieurs du domaine, une innovation en Afrique centrale.

2- Entreprise. La commune d’arrondissement de Douala 3e va construire une unité de transformation de la matière plastique. Car, cela est connu de tous, la matière plastique est un vrai frein à l’épanouissement de l’environnement. On la trouve partout. Dans la rue, les cours d’eau, les rigoles et autres égouts où il lui faut 100 ans pour se détériorer. La mairie va réduire cette nuisance environnementale et créer par ricochet des emplois.

3- Ordures ménagères. Une stratégie est déjà murement confectionnée pour le traitement des ordures ménagères afin qu’elles soient utiles à la production du biogaz et surtout, du compost.

4- Espaces marchands. Les quartiers PK 14 et Mbanga Mpongo ont déjà chacun le plan de construction de leur marché disponible. Job Théophile Kwapnang  s’est déjà lié à des partenaires nationaux et internationaux pour qu’au cours du mandat 2020/2025, ces deux quartiers aient leur marché, à l’instar de celui de Ndogpassi  où 854 boutiques et 1500 comptoirs ont été construits et livrés lors du dernier mandat.

5-Divertissement. Aires de jeu ou de repos,  points de rencontres sportives, voilà certaines nécessités qui manquent à la commune d’arrondissement de Douala 3e . L’expérience a prouvé après la construction des bancs publics à la mairie que les gens avaient besoin de tels espaces. La mairie va les multiplier sur son territoire.

6- Changement climatique. La solution que le maire SDF (Social democratic front) Job Théophile Kwapnang va appliquer ? La mise en terre des arbres. 3500 ont déjà été plantés lors de la dernière mandature. La portée de ces arbres est grande.

7-L’éclairage solaire dans les rues. L’engagement du maire à ce sujet s’explique. Il faut lutter contre l’insécurité, faciliter la circulation dans les artères de Douala 3e, améliorer la vue de Douala 3e by night, améliorer la qualité de la vie de toutes les populations de la commune, qui pourront ainsi, même de nuit, vaguer à diverses activités économiquement salutaires.

8- Points d’eau. 40 forages. Au moins. Sinon plus. C’est le défi ferme à relever lors du mandat qui débute sous peu. Job Théophile Kwapnang a pris des mesures y relatives.

9- Engins. Une avancée notable est à souligner ici. Les choses auraient pu être autrement, selon la mairie, qui déplore les lenteurs administratives. Cette fois sera la bonne, étant donné que le processus d’acquisitions de nouveaux engins est lancé.

10-Cercle municipal. Le site pour l’érection de cette infrastructure est déjà disponible. Sa portée n’est pas à démontrer : réunions, célébrations diverses, espace de lecture, de formations sportives, culturelles etc. y seront disponibles.

Aloys Onana   

Partager

Read Previous

SMID : le premier DG démissionne « pour convenance personnelle »

Read Next

Abel Elimbi Lobè : « ça risque d’être la dernière élection à laquelle je participe »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *